Marketing Responsable : intégrer la RSE en gardant un modèle économique rentable 

marketingresponsable
Source : Adetem

 

Le baromètre 2022 du marketing responsable réalisé par OpinionWay pour l’ADETEM (réseau de professionnels du marketing) nous pose un contexte et une vision d’ensemble concernant la place du marketing responsable chez les professionnels à travers une étude réalisée auprès de 157 professionnels du marketing, de la communication ou de la direction générale.

.

Mettre en place un marketing plus responsable, un enjeu majeur chez les professionnels du marketing.

Bien que les plus grandes difficultés rencontrées par les sondés soient le manque de moyens humains et budgétaires, l’ADETEM partage un constat encourageant concernant le marketing responsable dans l’année à venir. 

Malgré le contexte de crise, près de la moitié des professionnels sondés (45%)  affirment que la mise en place d’un marketing plus responsable est un de leurs principaux enjeux cette année. 

Cet intérêt pour le marketing responsable peut également s’expliquer par d’autres chiffres donnés par l’étude : 

  • 96% disent se sentir concernés par le sujet du développement durable 
  • 80% affirment que le développement durable permet de créer de la valeur économique dans leurs leurs offres 
  • 89% disent également que le marketing responsable est une pratique ayant du sens dans leur secteur d’activité 

On constate un intérêt grandissant, aussi bien moral que financier, vis-à-vis du marketing responsable chez les professionnels. 

Un manque de comptabilité entre modèle économique et marketing responsable.

La plupart des professionnels dénoncent néanmoins un manque de compatibilité entre les modèles économiques actuels et la conduite d’un marketing responsable. 

  • 41% estiment qu’il faudrait revoir notre modèle économique mais en garder les bases
  • 48 % estiment qu’il faudrait revoir complètement notre modèle économique et sortir du mythe de la croissance infinie.
  • Tandis que seulement 7% affirme que notre modèle économique est le bon

Malgré des convictions marquées, on les entreprises ont du mal à décliner la RSE dans leurs objectifs marketing, . les principaux freins au déploiement d’un marketing responsable étant, selon les sondés, la complexité à changer le modèle d’affaires (38%), la crainte d’une perte de rentabilité (32%) et la manque d’outils et de méthodes (29%). 

.

Plus des deux tiers des décideurs déjà fortement engagés dans la mise en place d’un marketing responsable.

Malgré les difficultés, la grande majorité des professionnels sondés se sont déjà engagés dans différents chantiers afin de déployer un marketing plus responsable. 

En effet : 

  • 78% sont engagés dans la recherche d’impacts positifs sur la société.
  • 72% sont engagés dans la réduction des déchets et emballages.
  • 66% sont engagés dans la réduction de l’empreinte environnementale de leurs produits et services. 

En conclusion,

Cette dernière édition du baromètre du marketing responsable d’ADETEM pose un constat encourageant et illustre une véritable volonté de la part des professionnels de développer un marketing plus responsable, devenu une de leurs premières priorités.

On remarque en conséquence aujourd’hui un besoin grandissant de guides, repères et méthodes, permettant ainsi aux entreprises d’atteindre leurs objectifs en termes de RSE.

Share:

Sylvie Combe

26 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are makes.

Top Img back to top

RSE Conseil, communication et formation